Fangs de Sarah Andersen

 

Coup de coeur d’Eléonore : « Fangs » de Sarah Andersen aux éditions 404

Elsie est une vampire, Jimmy un loup garou. Dans un format court, une page à chaque fois, Fangs nous présente des petits moments de leur vie de couple atypique. Des anecdotes qui mettent en avant leurs différences mais aussi leurs nombreux points communs de créatures horrifiques.

Le style graphique est très différent de celui de la série des « Sarah’s Scribbles », le trait est plus fin, le style plus réaliste. Mais l’on reste sur du noir et blanc qui convient parfaitement à Fangs et à Elsie tout en noir et Jimmy tout en blanc.
Fangs est un condensé d’humour, parfois noir, de jeu de mots et de référence à la littérature vampirique mais aussi de moments attendrissants. Sarah Andersen prouve que l’on peut écrire de la romance absolument adorable sans tomber dans le mielleux.

Retrouvez « Fangs » sur notre boutique en ligne : https://boutique.lenuagevert.fr/product/show/fangs/8415

 

Wynd de James Tynion IV et Michael Dialynas

 

Coup de coeur de Franck, « Wynd » de James Tynion IV et Michael Dialynas aux éditions Urban comics

Wynd est un enfant simple, rêveur, serviable et toujours souriant. Mais il est également bien plus que cela. Il possède le don de la magie, repérable notamment à sa malformation qu’il est obligé de cacher aux yeux du monde. Car à Tubeville, l’Écorcheur ne fait pas de quartier. Pour lui, un bon être magique est un magique mort!

Alors qu’elle semble aborder des thèmes assez classiques, Wynd s’avère bien plus profondes. Cette BD veut nous montrer très subtilement qu’au-delà de nos apparences et malgré nos défauts et nos différences, nous méritons tous de s’assumer pleinement et d’être heureux.
Une BD pleine de magie, d’aventures et d’amitiés à découvrir à partir de 12 ans.

Les bandes-dessinées de Kay O’neill

 

Coup de coeur de Morgane :
Les bandes-dessinées de Kay O’neill chez @blisseditions sont des petits instants de douceur qui nous emporte dans un monde de magie et d’acceptation de l’autre. Kay O’Neill a réussi à créer un monde très apaisant et magique.

– Le cercle du Dragon-Thé :
Greta, apprentie forgeronne, découvre les dragons-thé grâce aux propriétaires du salon de thé, Hesekiel et Erik. Cette rencontre est le début d’une grande amitié entre eux.
L’amitié, l’apprentissage et l’attachement au passé crée un univers réconfortant comme une bonne tasse de thé ! Le cercle du dragon de thé ravira les enfants comme les amateurs de thé.

– Le festival du Dragon-thé :
Le petit village de Rinn est peuplé de dragons-thé dont tout le monde s’occupe et chouchoute. Mais Rinn va tomber sur Aedhan, un vrai dragon qui se réveille d’un long sommeil. Elle va alors vouloir chercher la cause de ce sommeil avec l’aide de son oncle Erik et Hesekiel, son compagnon.
Un petit retour dans le monde des dragons-thé raffraichissant où on peut voir les jeunes années d’Erik et Hesekiel !

– Princesse Princesse :
C’est la rencontre de Sadie et Amira, deux princesses pas comme les autres. Sadie est une généreuse qui se sent en sécurité dans sa tour avec son petit dragon potelé. Amira, elle, ne rêve que d’aventures et de venir en aide aux autres.
C’est une belle bande-déssinée sur l’acceptation de l’autre et une ode à la différence qui fera sourire petits et grands !

– La baie de l’Aquicorne :
Lana et son père retourne dans leur petite île natale pour se ressourcer et aider les habitants à reconstruire l’île après la tempête. Lana, va alors renouer des liens avec sa tante Mae et découvrir un monde marin insoupçonné.
Kay O’Neill dépeint avec beaucoup de justesse et de bienveillance les effets de la pêche excessive. Iel explore la force des liens qui unisssent une famille, l’importance de la différence et la question du deuil.

Retrouvez toutes les BD sur la page d’accueil de notre boutique en ligne